[Séminaire Eat and Think] Caroline DEMEYERE et Stéphanie HAVET-LAURENT

Présentation de Caroline DEMEYERE et Stéphanie HAVET-LAURENT

[Séminaire Eat and Think] Caroline DEMEYERE et Stéphanie HAVET-LAURENT
CREM
Mercredi 22 juin, 12h30
IGR-IAE Rennes - 11 rue Jean Macé 35700 Rennes

**Caroline Demeyère** est chercheuse à la Copenhagen Business School au Danemark et chercheuse associée à la Chaire Economie Sociale et Solidaire de l’Université de Reims. Elle a soutenu en 2020 une thèse intitulée « Gouvernance publique et collaboration gouvernements-associations dans l’action publique : Approche ethnographique des dynamiques relationnelles dans le champ des politiques d’égalité entre les femmes et les hommes (1981-2020) ». Ses travaux portent sur la collaboration intersectorielle, avec une focalisation spécifique sur les collaborations impliquant des associations et organisations de l’ESS, et les collaborations ayant pour objet le volet social du développement durable (égalité, diversité, inclusion, lutte contre le travail précaire). **Stéphanie Havet-Laurent** est enseignante-chercheuse en Management et RH à l'INSEEC Grande école sur le campus de Lyon. Elle a soutenu en 2020 une thèse intitulée L'identité des organisations intermittentes : le cas des associations du spectacle vivant. Elle poursuit ses recherches sur le thème de la permanence et du changement avec trois axes principaux : la continuité identitaire dans des organisations à l'activité discontinue, telles que les festivals musicaux ; l’évolution dans le temps du sens associé aux croyances identitaires ; les relations salariés-bénévoles, plus particulièrement dans les associations de petite taille. Caroline et Stéphanie collaborent depuis plusieurs années à la croisée de leurs intérêts de recherche (secteur associatif, démarches ethnographiques, diversité), avec des valorisations associées (par exemple : Demeyère et al., 2021, FNEGE média, 2021). Elles portent actuellement un projet lauréat de l’Institut Français du monde associatif portant sur les associations de promotion des droits des femmes en France et en Algérie et la mutation de leurs relations avec les pouvoirs publics. Le cas français concerne un dispositif innovant et unique au niveau national, le point d’accueil et d’écoute Nina et Simon.e.s, une expérimentation de co-construction entre associations et acteurs publiques investissant l'espace marchand d'une galerie commerciale. **Références** Demeyère, C., Havet-Laurent, S., Richard, D. (2021) Gestion publique de la crise de la Covid-19 dans le secteur culturel : perception des dispositifs publics et déstabilisation identitaire dans les associations du spectacle vivant, Gestion et Management Public, n° Spécial, 2021, pp. 111-117. FNEGE media (2021). Stéphanie Havet-Laurent et Caroline Demeyère, valorisation de l’article publié dans Gestion et management public [[https://fnege-medias.fr/fnege-video/la-gestion-publique-de-la-crise-dans-le-secteur-culturel/](https://fnege-medias.fr/fnege-video/la-gestion-publique-de-la-crise-dans-le-secteur-culturel/)](https://fnege-medias.fr/fnege-video/la-gestion-publique-de-la-crise-dans-le-secteur-culturel/)