BELAYADI Rabab

Docteur en économie

BELAYADI Rabab

E-mail : 

  1. Pôle
  2. Localisation
  3. Thèse en économie

Pôle

Politiques Publiques, Vote et Démocratie

Localisation

Université Caen Normandie - UFR SEGGAT

Thèse en économie

La concurrence fiscale dans les marchés du travail imparfaits
Soutenue le 11 décembre 2017
Sous la direction de Abderrahmane ZIAD et Frédéric GAVREL

Résumé :
Cette thèse étudie les effets de mobilité des capitaux sur les politiques publiques dans une situation de sous-emploi. Nous traitons cette question selon trois axes. D'abord, nous introduisons le chômage dans le cadre d'analyse usuel de la concurrence fiscale afin d'étudier l'effet de mobilité du capital sur l'offre de biens publics pour établir que le résultat classique de sous-provision de biens publics est remis en question dès qu'on lève l'hypothèse de plein emploi. Nous menons ensuite une étude de la politique du salaire minimum sous la contrainte de mobilité des capitaux lorsque son rôle est de corriger la répartition des revenus. Nous montrons que la mobilité du capital conduit à la fixation d'un salaire minimum trop faible lorsque les Gouvernements ne sont pas capables de coopération. Enfin, nous analysons dans un troisième axe, l'effet de la mobilité des capitaux sur les politiques publiques en terme d'efficacité lorsque le marché du travail est soumis à des friction. A cet effet, nous utilisons un modèle d'appariement où le stock du capital est exogène. Deux résultats principaux émergent. Le premier résultat montre que le salaire minimum est un moyen d'améliorer l'efficacité du marché du travail en économie fermée; le second est que la mobilité du capital n'affecte pas l'efficacité de la politique du salaire minimum (ainsi conçue) en économie ouverte.