CIFRE CREM UCPA

Cette recherche, fruit d'une collaboration du CREM avec l'association UCPA Sport Vacances, s'est déroulée sous l'égide de l'ANRT. Elle a bénéficié d'une Convention Industrielle de Formation par la REcherche, qui subventionne toute entreprise ou association (de droit français) qui embauche un doctorant pour le placer au cœur d'une collaboration de recherche avec un laboratoire public.

Doctorant: Felipe MACHADO PINHEIRO.
Sujet de recherche: De la production responsable de l’unité économique à la production responsable de l’unité sociale : Une analyse socio-économique à partir du cas de l’Union Nationale des Centres sportifs de Plein Air (UCPA)
Titre de la thèse soutenueEvaluation de l'utilité sociale des organisations de l'économie sociale et solidaire : quelle prise en compte de ce qui compte ? Analyse socio-économique à partir du cas de l’Union Nationale des Centres sportifs de Plein Air (UCPA) », soutenue le 12 février 2019.
Mention: Sciences économiques.
Direction de thèse: Michel RENAULT (CREM, Univ. Rennes 1) et Elena LASIDA (RCS, Inst. Cath. Paris).
Tuteur industriel: Joachim de BOISMENU.
Durée de la convention: 3 ans (2015 - 2018).

Le projet, les enjeux

L’UCPA est une association française loi 1901, à but non lucratif, créée en 1965, ayant pour objectifs de rendre les activités sportives accessibles au plus grand nombre de jeunes et de permettre à ces jeunes i) de développer leurs compétences et ii) de vivre la mixité sociale à travers le sport. Ce projet associatif se décline en trois missions: l’organisation de vacances sportives en France et à l’étranger, la gestion d’infrastructures sportives pour les collectivités locales et la formation professionnelle aux métiers du sport et de l’animation.

Longtemps soutenue par l’État, l’UCPA a vu ses subventions publiques se tarir au cours des années 2000. L'association a dû, dès lors, chercher à concilier une logique associative ancrée dans le champ de l’économie sociale et solidaire (ESS) avec une logique économique (plus marchande) lui permettant d’assurer le financement de ses activités. Aujourd'hui, l’UCPA fait face à une forte concurrence de la part d’entreprises commerciales et, pour rester performante, elle tend à s’adapter, se montrer « compétitive » voire modifier son style de management. Le projet solidaire reste central dans sa stratégie, mais sa « plus-value sociale » et son « utilité sociale » ne semblent plus aussi évidentes aux yeux des principales parties prenantes. En 2015, à l'occasion de ses 50 ans, la direction générale a souhaité trouver « de nouveaux mots » pour exprimer l’identité de l’association et remettre en perspective la « valeur sociale » de l’UCPA.1

Dans ce cadre, l'UCPA a fait appel à Michel RENAULT (CREM, Univ. Rennes 1) et Elena LASIDA (RCS, Inst. Cath. de Paris) pour évaluer ses activités dans le cadre d’un projet de recherche-action et mettre en valeur ce qui, tant dans son identité que dans tous ses registres d’action, la distingue des autres acteurs du secteur. Le projet, qui a permis le recrutement de Felipe MACHADO PINHEIRO, a été l’occasion pour l'UCPA d’affirmer son ancrage dans l’ESS et de se réapproprier la finalité de son projet social. Il s’agissait, enfin, de générer des espaces de dialogue avec les parties prenantes. Le travail de recherche-action a eu pour résultat d’identifier le « modèle d’utilité sociale » de l’UCPA en appliquant une grille analytique pragmatique développée au CREM par M. Renault.

1La narration devait rendre compte de la cohérence du projet social de l’association avec le contexte actuel et fournir aux parties prenantes, et notamment aux investisseurs solidaires, des preuves des bénéfices sociaux générés par l’association. Les organisations de l’ESS s’inscrivent en effet dans un espace social modelé par la référence à la notion d’impact social.

Le partenaire

UCPA association