ANR REVE

REduction soutenable de la pauVreté Energétique - Projet 2014

  1. Partenaires
  2. Objectif
  3. Perspectives
  4. Productions scientifiques et brevets

Partenaires

Coordinatrice du projet : Aude Pommeret (IREGE)
Correspondante pour le CREM : Marie-Hélène Hubert
 

Objectif

Ce projet a pour objectif d’une part d’éclairer les problématiques centrales théoriques et empiriques autour de la question de la pauvreté énergétique et de sa relation avec la pollution et la soutenabilité. D’autre part, ce projet doit permettre de proposer des instruments de politique économique correctement élaborés pour réduire la pauvreté énergétique dans les contextes de pollution en provenance de l’utilisation de l’énergie et de changement climatiques. Pauvreté énergétique et soutenabilité sont au centre des débats actuels de politique économique à différents niveaux, national avec le “débat sur la transition énergétique” et international avec l’intérêt de la UNPD pour la réduction de la pauvreté énergétique de façon soutenable dans les pays en développement. Nous pensons que regrouper les deux thèmes de pauvreté énergétique et de développement soutenable et les méthodologies variées permettra de traiter correctement la problématique de la réduction soutenable de la pauvreté énergétique et de proposer des politiques économiques efficaces.

Perspectives

Les résultats obtenus ont pour vocation d'être utilisés pour la politique énergétiques.
Les méthodologies développées pourraient être utilisées dans d’autres contextes, sur des données différentes. Des analyses coût-bénéfices, notamment en ce qui concerne les smart-grids pourraient être envisagées à la façon dont les ingénieurs les réalisent afin de disposer d’un outil simple à comprendre pour convaincre les décideurs.

Productions scientifiques et brevets

En raison de la nature du projet, nous envisageons deux façons principales de promouvoir les résultats:

  1. Comme il s’agit de recherche fondamentale, le projet a une valeur académique grâce à :

    (i) La présentation des travaux de recherche dans des conférences nationales et internationales, spécialisées en économie de l’énergie, et en économie du développement mais aussi non-spécialisées;
    (ii) La publication des travaux de recherche dans des journaux internationaux de grande qualité. Dans le même esprit que pour les conférences, notre stratégie de publication ira au-delà des journaux spécialisés en économie de l’énergie ou en économie du développement.
     

  2. Par ailleurs, chaque tâche a pour but de fournir des recommandations de politique économique. Le projet devrait présenter un intérêt pour les autorités publiques et notre équipe participera donc au débat public.