Mobilité pendulaire et formes urbaines : cas des aires urbaines françaises métropolitaines

Présentation de Romain Gaté (CREM, Univ. Rennes 1) et présentations doctorales

 2018-10-18_sem_fse_flyer
  • Présentation par les nouveaux doctorants sous contrat de leur sujet de thèse :

    • Roberto Brunetti : "Inégalités et ségrégation urbaine" (dir. Fabien Moizeau) ;
    • Martina Dattilo : "The impact of History on government fragmentation: an international analysis" (dirs Fabio Padovano / Yvon Rocaboy) ;
    • Nathalie Leloup : "Politiques environnementales et inégalités" (dir. Marie-Hélène Hubert) ;
Martina Dattilo, Roberto Brunetti, Nathalie Leloup - © Crem

 

  • Présentation par Romain Gaté (CREM, Univ. Rennes 1) d'une recherche intitulée: "Mobilité pendulaire et formes urbaines : cas des aires urbaines françaises métropolitaines"
    En coll. avec Carl Gaigné (INRA UMR1302 SMART-LERECO) et Mohamed Hilal (INRA UMR1041 CESAER)
Romain Gaté
  • Résumé : Nous estimons les effets des formes urbaines sur les distances et les temps de déplacement (en heure de pointe) domicile-travail au sein des aires urbaines françaises par une analyse en coupe (1999, 2007 et 2014). La plus grande concentration géographique des emplois par rapport à la population au sein des aires urbaines semble influencer significativement les distances et temps de trajet domicile-travail. Cependant, nos estimations suggèrent des effets relativement faibles. Les distances et les temps de trajet moyens entre lieu de résidence et lieu d'emploi diminueraient de 10% si la répartition spatiale des emplois était identique à celle de la population au sein des aires urbaines.Nos résultats prouvent que les distances et temps de déplacement domicile-travail dépendent de nombreux paramètres autres que la répartition spatiale des emplois au sein des aires urbaines (densité, démographie, TC...).
     
  • Mots-clés: Formes urbaines; Déplacements domicile-travail; Localisation des emplois; Congestion urbaine