Adore-IOT

Comprendre l’adoption et la résistance aux objets connectés par l’étude de l’acceptabilité et de l’appropriation des objets connectés : application au domaine des sports de nature et à sensations

Le projet, les enjeux

Le défi des fabricants de nouvelles offres connectées et des organismes qui soutiennent le développement de nouvelles propositions et solutions numériques est de concevoir des objets connectés pratiques, simples d’utilisation et surtout utiles pour la frange majoritaire des majorités précoce et tardive (ceux qui ne sont pas des fans de technologie).


Pour comprendre les leviers de l’acceptabilité des objets connectés par cette majorité qui par son nombre va permettre le succès industriel et commercial des produits lancés sur le marché, le projet se centre sur un cadre applicatif assez vaste pour concerner quasi toute la population (i.e. la pratique hebdomadaire d’un sport de loisir concerne 64% des Français, INEP 2016) mais sera focalisé sur des activités dans lesquelles la technologie n’est pas le point de départ de la pratique (i.e. les sports de nature).

Afin d’explorer les motivations mais aussi les freins à l’adoption et à l’acceptabilité des objets connectés, seront interrogées autant des utilisateurs que des non utilisateurs de ces objets connectés.

Informations complémentaires

Membres du projet Charlotte Parmantier, (LABERS, sociologie) Christine Petr (LEGO-CREM, UBS, sciences de gestion) Coline Rual (LEGO, UBS, sciences de gestion), Diego Useche (CREM, Univ. Rennes 1, économie)

Financement/Partenariat:

Marsouin