CNRS UMR6211

Nos tutelles

CNRS

Rechercher





Accueil > Équipes > Économie Industrielle et Économie Comportementale

Économie Industrielle et Économie Comportementale

 

Depuis le 1er janvier 2017, le contenu de cette rubrique est réparti dans les nouveaux pôles thématiques :

 

Pôle PPVD - Politiques Publiques, Vote et Démocratie
Pôle ORN – Organisations, Resaux, Numérique
Pôle RRC – Risques, Responsabilité, Comportement

Thèmes de recherche

L’équipe d’économie industrielle est structurée autour de thèmes de recherche appliquée, dont le dénominateur commun est le recours à des techniques de modélisation théoriques et quantitatives (économétrie, économie expérimentale, …).

Les principaux thèmes fédérateurs sont :

  • Économie des réseaux (télécommunications, transports)
  • Économie numérique (Internet, commerce électronique, infomédiation)
  • Réglementation et politique de concurrence (libéralisation, cartels, concentration, anti-dumping)
  • Économie expérimentale (coopération et incitations en réseau, communautés)
  • Économie comportementale
  • Économie des contrats (franchise, …)
  • Démographie des entreprises (création et développement de PME, survie)
  • Entrepreunariat

Masters professionnels dirigés par des membres de l’équipe :

</p

  • Master 2 Concurrence, Consommation et droit de la propriété industrielle,
  • Master 2 Économie et Conseil en TIC et e-business
  • Master 2 Entrepreunariat
  • Master 2 Logistique
  • Master 2 Management de l’entreprise innovante

    Actualités de l’équipe

Mardi 12 février 2013 à 20h30
Conférence à l’Espace des Sciences à Rennes

Conférence prononcée par David Masclet (directeur de recherche, Université de Rennes 1, CREM CNRS) sur le thème : « Économie expérimentale et discrimination Homme/Femme ».

Lieu : Espace des Sciences
Les Champs Libres - 10, Cours des Alliés - 35000 Rennes

Que nous apprennent les avancées récentes en économie sur la discrimination à l’égard des femmes sur le marché du travail ? Les femmes restent toujours largement sous-représentées au sein des postes de direction et reçoivent en moyenne un salaire inférieur à celui des hommes. D’où viennent ces différences de traitement entre les hommes et les femmes ? Les avancées récentes en économie et en particulier en économie expérimentale apportent un éclairage nouveau et original sur les raisons expliquant les écarts de salaire entre les hommes et les femmes.


Vendredi 21 décembre 2012
Faculté des Sciences économiques de Rennes

Cérémonie de remise de la médaille de bronze 2012 du CNRS

décernée à David Masclet, Directeur de Recherches CNRS, responsable de l’équipe Économie Industrielle et Économie Comportementale du CREM.

Cette médaille récompense les travaux porteurs de ce chercheur au sein du laboratoire, qui font de lui un spécialiste de talent dans son domaine.
Elle représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes.

Portrait de David Masclet :

« J’ai choisi l’économie comportementale, car elle intègre des concepts de psychologie sociale, ce qui la rend plus humaine », explique David Masclet, chercheur depuis 2003 au Centre de recherche en économie et management (Crem). Il y encadre une équipe sur l’économie comportementale et industrielle et codirige le Labex-em (laboratoire d’expérimentation en économie et management), dédié aux jeux expérimentaux : une salle informatique équipée d’ordinateurs en réseau pour recréer un environnement contrôlé. Il est alors possible d’étudier les comportements en simulant des situations économiques, qu’il s’agisse de fiscalité, de recrutement en entreprise, d’appels aux dons ou de loteries. « Dans le cas des loteries, au lieu de demander aux participants s’ils aiment le risque, nous leur proposons de choisir entre des gains faibles certains ou élevés mais moins sûrs. Nous les rémunérons selon leurs décisions : on évalue ainsi leur goût du risque en situation réelle. »

Depuis sa thèse (2002) sur « la pression des pairs et l’incitation à l’effort », David Masclet étudie les manières d’inciter les individus à être plus coopératifs. Il montre que, à situation économique donnée, le simple fait de modifier le contexte informationnel permet d’obtenir plus de coopération à moindre coût. Ses travaux expérimentaux ont contribué à créer et à développer un outil d’analyse des choix et comportements (individuels ou collectifs) et d’aide à la décision, utilisable par les entreprises comme par les décideurs publics.

Télécharger le portrait

Programme scientifique

  • Présentation de l’économie expérimentale par Marie-Claire Villeval (Université de Lyon, GATE CNRS)
  • exposé de David Masclet sur ses travaux en cours relatifs à la discrimination à l’embauche et les différences de salaire homme-femme.
  • Cérémonie de remise de médaille, avec les interventions de :
  • Claude Labit, vice-président de l’université de Rennes 1,
  • Yvon Rocaboy, directeur du CREM,
  • Stefano Bosi, directeur adjoint scientifique de l’InSHS
  • André Quinquis, délégué régional du CNRS pour la Bretagne et Pays de la Loire.

    Voir le programme détaillé


Vendredi 5 octobre 2012, Séminaire en l’honneur de Maurice Baslé
Pour son Éméritat à l’université de Rennes 1

Faculté des Sciences économiques de Rennes 1,
Amphi Henri Krier, de 9h30 à 17h45

PROGRAMME SCIENTIFIQUE

Docteur en sciences économiques en 1974 avec une thèse dirigée par Yves Fréville sur « TVA, croissance et équité : un essai d’histoire quantitative et causale ». Il co-édite en parallèle des manuels d’histoire de la pensée économique utiles à la préparation de l’agrégation en économie. Maitre de conférences puis professeur issu de l’agrégation des facultés, il occupe un premier poste à Brest avant de rejoindre Rennes en 1988 où il succède au professeur Henri Krier. Il est rédacteur en chef des Cahiers économiques de Bretagne.

Créateur et premier directeur de l’école doctorale d’Économie et de gestion à partir de 1990, il est aussi co-créateur de l’Institut d’études politiques de Rennes à la même date.
Membre du conseil scientifique interministériel de l’Évaluation des politiques publiques de 1995 à 1999, il devient le premier président de la société française d’Évaluation des politiques publiques dont il est désormais président d’honneur. Il est membre actif du cercle de réforme de l’Etat.

Il concourt pour une Chaire Jean Monnet en Économie et intégration européenne et en devient titulaire depuis 1996 (chaire devenue chaire ad personam en 2012).
Spécialisé en Évaluation de politiques publiques locales, régionales, nationales et européennes, il contribue à l’avancée des méthodes et des outils nécessaires à l’évaluation d’impact territorial. Il dépose avec son laboratoire le CREM un brevet logiciel autour de l’appellation SEVALPRO.

Il a contribué à la création du PRES Université européenne de Bretagne avec Guy Cathelineau, il en a été le vice président Europe et International et est à l’initiative du concept et de l’adoption par l’État et la Région Bretagne du Campus numérique (Plan campus).
Doyen de la faculté de sciences économiques de 2002 à 2007, il a aussi été vice-président du CEVU et vice président Europe de son Université à Rennes1.

Ses publications comportent un grand nombre de livres, de chapitres dans des ouvrages collectifs et de nombreux articles dans des revues nationales et internationales. Il vient notamment de publier la 7e édition (2012) de son ouvrage « Le budget de l’État » aux Éditions La Découverte.

Pour une bibliographie exhaustive et consulter la liste des publications, voir la page personnelle de Maurice Baslé


Retour