CNRS UMR6211

Nos tutelles

CNRS

Rechercher





Accueil > Workshops et Evènements > Années antérieures > 2014, les dix ans du Crem > 27 novembre - Assemblée plénière du CREM

27 novembre - Assemblée plénière du CREM

publié le , mis à jour le

{{Bon anniversaire !

Présentation par Yvon Rocaboy, Directeur du CREM

«  Les souvenirs sont nos forces » disait Victor Hugo, «  ne pas faire de bilan, notre faiblesse », pourrait-on ajouter. Le CREM a onze ans à présent. L’unité fut en effet créée le 1er janvier 2004 par la fusion du Groupe d’Economie Mathématique et de Microéconomie Appliquée (GEMMA) de l’Université de Caen Basse-Normandie et du Centre de REcherche Rennais en Economie et Gestion (CREREG) de l’Université de Rennes 1.

Cette fusion s’inscrivait dans la politique préconisée par le Département des Sciences de l’Homme et de la Société, aujourd’hui l’INSHS, « en matière de concentration du potentiel scientifique et de resserrement du dispositif des unités ». La Section 37 de l’époque s’était préalablement prononcée très favorablement sur ce projet de fusion « au regard des perspectives nouvelles de développement scientifique d’un pôle de recherche de taille conséquente dans l’Ouest de la France susceptible de renforcer sa présence au plan international ».

Qu’a fait le CREM de ces dix ans ? Il s’est beaucoup développé. Les effectifs de l’unité ont crû de près de 20% passant de 88 chercheurs en 2004 à 108 en 2014. Il s’est aussi profondément renouvelé. Seul un tiers des chercheurs d’aujourd’hui étaient déjà membres de l’unité lors de sa création dix ans plus tôt. Il est surtout resté jeune. Près de 40% des chercheurs actuels ont moins de 40 ans.
Durant ces dix dernières années les chercheurs du CREM ont tenté de répondre à de nombreuses interrogations d’ordre économique ou social. Ils se sont beaucoup intéressés aux questions de décisions collectives et de leurs conséquences sur l’efficacité du fonctionnement des organisations publiques ou privées. Ils ont aussi travaillé sur le risque quelle que soit sa nature, climatique ou financière, sur le lieu de travail ou dans un environnement non professionnel, et sur la façon de l’appréhender. Ils ont étudié le fonctionnement des réseaux sociaux ou professionnels. Ces travaux ont toujours été réalisés selon une approche scientifique, parfois mathématique, statistique ou expérimentale. Ils ont souvent été publiés dans les meilleures revues internationales de science économique ou de science de gestion.
La production scientifique du CREM a en effet fortement progressé depuis sa création, à la fois quantitativement et qualitativement comme l’indique le graphique ci-dessous.

Evolution de la production scientifique du CREM pour 100 chercheurs entre 2004 et 2013

Le nombre d’articles publiés dans les revues classées par le CNRS était de 32 pour 100 chercheurs en 2004. En 2014 cette production a plus que doublé pour atteindre près de 66 articles. Les publications de rang 1 et 2, c’est-à-dire celles qui sont reconnues comme particulièrement remarquables par le CNRS, ne constituaient qu’un peu plus d’un tiers de la production scientifique du laboratoire en 2004. Elles représentent en 2014 plus de la moitié des publications de l’unité (34 articles), certaines d’entre elles, plus récentes, étant « plus particulièrement remarquables » selon les propres termes du CNRS, notamment celles parues dans l’American Economic Review (2011) et dans Management Science (2011-2013-2014). Grâce à la présence de ses travaux dans les revues de premier plan, le CREM fait désormais partie des acteurs qui structurent la recherche au niveau international dans son domaine scientifique.

Une partie non négligeable de cette production scientifique a été réalisée en collaboration avec des chercheurs n’appartenant pas au CREM, (le nombre moyen d’auteurs par article est de 2,1 dont un tiers n’est pas membre de l’unité). Les quatre équipes du laboratoire, Macroéconomie-Finance (MEF), Economie Publique-Choix Social (EPCS), Economie Industrielle-Economie Comportementale (EIEC) et Marketing-Management (MM) ont toutes de nombreuses collaborations internationales. Les pays d’Europe et d’ailleurs avec lesquels les membres du CREM collaborent sont recensés sur les cartes ci-après. Le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l’Espagne sont les pays qui ont le plus de relations avec les chercheurs du laboratoire. Entre 2004 et 2014, 21 articles du CREM comptent au moins un auteur espagnol, 17 au moins un auteur britannique et 15 au moins un auteur néerlandais. Les collaborateurs étrangers non-européens sont essentiellement canadiens (25 collaborations) et américains (19 collaborations). Des chercheurs africains et appartenant à la zone Asie-Pacifique travaillent également avec des membres de l’unité (17 articles à participation africaine et 15 à participation asiatique et australienne).

Les collaborations européennes du CREM entre 2004 et 2013

Les collaborations hors-Europe du CREM entre 2004 et 2013

Le laboratoire s’est aussi beaucoup impliqué dans la formation par la recherche. Entre 2004 et 2013, 190 thèses ont été soutenues, soit près d’une vingtaine par an en moyenne. Plus de la moitié de ces recherches ont été réalisées par des doctorants étrangers, essentiellement africains et asiatiques. Beaucoup de ces doctorants, diplômés de l’université de Rennes 1 ou de Caen Basse-Normandie, sont ensuite retournés dans leur pays d’origine et sont aujourd’hui des ambassadeurs du laboratoire (voir le graphique ci-dessous).

Pays d’origine des doctorants étrangers ayant soutenu leur thèse entre 2004 et 2013

Ainsi se sont déroulées ces 10 dernières années. Par leur dynamisme et les travaux qui en sont issus, les chercheurs du CREM et l’ensemble des personnels de l’unité ont fait rayonner le laboratoire et la région du Grand-Ouest de la France bien au-delà de leurs frontières.

Quelques images...